Parcours professionnel

Né à Genève le 13 janvier 1982, Guillaume Barazzone a exercé la profession d’avocat au sein des études Lenz & Staehlin et Schellenberg & Wittmer de 2008 à 2012.  Il a été admis au barreau de Genève en 2008.

Ayant obtenu une licence en droit en 2005 à l’Université de Genève (avec une année d’échange à l’Université de Zürich), il est également titulaire d’un master en droit (LL.M.) de Columbia Law School de New York.

 

Parcours politique

Conseil administratif de la Ville de Genève

Elu une première fois en 2012 puis réélu en 2015, Guillaume Barazzone est Conseiller administratif de la Ville de Genève.

Il est depuis juin 2016, Maire de la Ville de Genève.

Il préside le département de l’Environnement urbain et de la Sécurité (DEUS), composé d’environ 1200 collaborateurs actifs dans cinq services:

  • Le service de Sécurité et de l’espace publics (SEEP) qui comprend le corps de la police municipale
  • Le Service d’incendie et secours (SIS)
  • Le Service des espaces verts (SEVE)
  • Le Service Voirie-Ville propre (VVP)
  • Le Service logistique et manifestation (LOM)

 

Conseil national

En décembre 2013, Guillaume Barazzone est élu au Conseil national (Parlement suisse) sur la liste du parti démocrate-chrétien (PDC). Il a été membre de la commission des affaires juridiques (CAJ) de 2013 à 2015. Il est depuis le début de la nouvelle législature (fin 2015), membre de la Commission de l’économie et de redevances (CER).

A la Commission des affaires juridiques, Guillaume Barazzone a défendu plusieurs dossiers d’importances. Il a notamment :

  • défendu la réintroduction des courtes peines privatives de liberté (suppression des jours-amendes) pour améliorer la sécurité notamment dans les régions frontalières
  • défendu une place financière genevoise (et ses emplois) compétitive (pas de « swiss finish »), en adéquation avec les standards internationaux, ainsi qu’un accès au marché européen en matière de services financiers
  • défendu la réforme du droit de la prescription

 

Au Conseil national, Guillaume Barazzone a également déposé et voté plusieurs objets majeurs. Il a notamment :

  • fait approuver par le Conseil fédéral un plan national de mesures pour lutter contre les nuisances sonores
  • déposé une motion pour que les victimes de l’amiante soient indemnisées par le biais d’un fonds fédéral (suite à cette démarche, une table ronde a été lancée par le Conseil fédéral pour trouver une solution)
  • voté des crédits fédéraux pour l’augmentation des places de crèche dans les cantons
  • déposé une motion pour favoriser l’accession à la propriété du logement pour les jeunes adultes et les indépendants
  • déposé une initiative parlementaire permettant aux contribuables suisses de régulariser leur passé en matière fiscale (amnistie générale)
  • déposé une motion pour créer un « visa startup » afin d’attirer en Suisse les investisseurs et les entrepreneurs

 

En 2015, Guillaume Barazzone est élu Young Global Leader (YGL) du World Economic Forum et déroche la médaille d’argent des meilleurs parlementaires genevois par la Tribune de Genève.

En 2016, Guillaume Barazzone est élu maire de la Ville de Genève.

Plus d’informations sur la page Wikipedia de Guillaume Barazzone.

 

Grand Conseil et Conseil municipal

Guillaume Barazzone a exercé la fonction de député au Grand Conseil (parlement cantonal genevois) durant 7 ans de 2005 à 2013. Auparavant, à l’âge de 20 ans, il a été élu au Conseil municipal de la Ville de Genève.

Inscrit au Parti Démocrate-Chrétien (PDC) à l’âge de 18 ans, Guillaume s’est très vite engagé en politique en assumant la présidence des Jeunes PDC de Genève.