La Rade est le joyau de Genève.

Elle en est la vitrine, l’image de marque, que beaucoup de villes nous envient. L’Histoire nous révèle l’attachement des Genevois à ce lieu exceptionnel. D’abord zone portuaire, la Rade se transforme au 19e siècle, en un lieu de promenade et de détente. Si bien qu’au début du 20e siècle, une dizaine de bains lacustres sont recensés dans la cité. Les Bains des Pâquis et Genève-Plage sont les dernières traces vivantes de cet « âge d’or » de la baignade.

Mais depuis presque un siècle, l’aménagement de la Rade est resté figé. Pourtant au centre de la cité, la Rade ne permet pas de répondre aux nouveaux besoins et usages de la population. Une balade sur les quais révèle le manque de cohérence et de lisibilité de la Rade actuelle. Un enchevêtrement d’activités (chantiers lacustres, vieux bateaux-ventouses, etc.) prive les habitants et les touristes d’un panorama extraordinaire. Par ailleurs, les espaces aménagés pour la baignade sont saturés durant la belle saison.

Face à ce constat, et conscient de la forte demande de la population de s’approprier cet endroit, je souhaite faciliter l’émergence de visions novatrices pour aménager et mieux exploiter le potentiel de ce site.

Les projets issus de ce concours d’idées doivent permettre à la population et aux autorités de se projeter et d’imaginer des réalisations concrètes d’aménagement de la Rade. A cet effet, la Ville a réuni un jury de qualité, composé notamment d’architectes genevois, suisses et internationaux reconnus, ainsi que l’ancien maire de Zurich, M. Elmar Ledergerber.

Les participants devront tenir compte de l’identité du lieu, tout en imaginant des moyens pour favoriser la baignade, développer les espaces de détente, multiplier les lieux de rencontre et généraliser la mobilité douce. Les projets lauréats seront présentés au public au printemps 2017, ce qui permettra à la population de les juger, d’en débattre et en définitive de se les approprier.

Informations complètes sur : www.larade.ch