Une culture de l’innovation pour les emplois de demain

Les défis

Il est nécessaire de trouver de nouvelles sources de croissance dans un monde globalisé toujours plus concurrentiel. Je l’ai fait lors de la dernière législature en défendant une place financière compétitive (pas de « swiss finish »), transparente et innovante. Mais il s’agit de faire plus, beaucoup plus. La Suisse doit rester au sommet des classements de compétitivité grâce à une politique fiscale et des conditions-cadre attractives. Il s’agit surtout de développer une véritable culture de l’innovation et de l’esprit d’entreprise, pour conserver et attirer les talents du monde entier qui créeront les emplois du futur.

 

Mes engagements

Innovation

  • Revoir le cadre réglementaire pour inciter davantage les caisses de pension d’investir dans le capital-risque et les nouvelles technologies
  • Délivrer des « visas entrepreneurs » aux personnes qui souhaitent s’établir en Suisse pour y créer une entreprise dans des domaines d’avenir, notamment des start ups et des emplois
  • Garantir des budgets suffisants en matière de formation au niveau cantonal (HES, universités) et au niveau fédéral (EPF)
  • Autoriser des déductions fiscales pour les entreprises en matière de Recherche & développement (R&D)

Fiscalité et place financière

  • Garantir une place financière suisse innovante, intègre et compétitive (pas de « swiss finish »). Obtenir un accès non-discriminatoire au marché européen et abolir et prévenir les entraves inutiles à l’exercice de l’activité bancaire
  • Adopter une amnistie fiscale au  niveau fédéral (mais avec incidence sur les cantons et les communes) avant l’entrée en vigueur de l’échange automatique des renseignements (2018) pour permettre des rentrées fiscales aux collectivités publiques et aux assurances sociales comme l’AVS
  • Obtenir les compensations cantonales adéquates pour équilibrer les pertes fiscales du canton de Genève dans l’indispensable réforme de l’imposition des entreprises III
  • Réformer la fiscalité suisse pour encourager l’investissement dans l’innovation
  • Défendre une réforme fiscale écologique qui ne mette pas en danger la compétitivité des entreprises suisses
  • Défendre l’Agriculture genevoise en maintenant les budgets dévolus à l’agriculture productive